Journal Pro » Entreprise » Quelles sont les différences entre un avocat et un juriste ? | avril 2024

Quelles sont les différences entre un avocat et un juriste ?

Bien que les métiers de juriste et d’avocat soient complémentaires, il est à noter qu’ils sont tout de même différents. Pour faire simple, contrairement aux avocats, les juristes d’entreprise ne sont pas autorisés à plaider devant les tribunaux, sauf exceptions.

Juriste vs avocat : définition

Pour mieux comprendre ce qu’oppose un juriste à un avocat, il est important de s’intéresser au rôle précis de chacun.

C’est quoi un juriste ?

Le plus simple pour définir ce qu’est un juriste est de se référer à la définition de celui-ci qui a été détaillée dans la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 (article 58).

Ainsi, un juriste est défini comme un professionnel du droit qui exerce sa profession en vertu d’un contrat de travail pour le compte d’une entreprise. Son objectif étant de prodiguer des conseils et de rédiger des actes sous seing privé.

Qu’est-ce qu’un avocat ?

Toujours via cette même loi, nous pouvons définir un avocat comme suit :

Un avocat est un auxiliaire de justice qui doit exercer son métier comme une profession libérale et indépendante. Son but est de prodiguer des conseils et de plaider pour ses clients devant n’importe quelle juridiction et organismes juridictionnels ou disciplinaires.

Juriste et avocat : quid de l’encadrement de ces 2 métiers du droit

Maintenant que vous en savez plus sur le rôle spécifique de chacun, nous tenions également à vous montrer la différence entre un avocat et un juriste par rapport à la réglementation de ces 2 métiers juridiques.

Pour ce faire, nous avons effectué un tableau comparatif :

Critères Juriste Avocat
Encadrement Déontologique Régis principalement par les directives internes de l’employeur. Assujetti à un ensemble de normes légales précises, incluant des lois et des réglementations spécifiques.
Secret Professionnel Aucune exigence formelle en matière de confidentialité professionnelle. Mandat légal de préserver le secret des échanges avec les clients, sans exception.
Autonomie Professionnelle Indépendance non requise dans le cadre de l’emploi. Exercice de la profession en toute autonomie, libre de toute influence extérieure.
Principe de Loyauté Non spécifié dans un cadre réglementaire. Engagement à éviter toute situation de conflit d’intérêts avec les clients.
Niveau de Confidentialité Non défini par des normes professionnelles externes. Responsabilité de protéger les informations confidentielles des clients, conforme aux standards éthiques élevés.
Protection des Documents Les documents sont susceptibles d’être saisis lors d’enquêtes ou de litiges. Protection rigoureuse des documents sous le sceau du secret professionnel, avec des exceptions très limitées.
Assurance de Responsabilité Aucune obligation de souscrire à une assurance spécifique. Obligation d’adhérer à une assurance professionnelle pour couvrir les erreurs potentielles en pratique.

Conclusion : quelles sont les différences entre un juriste et un avocat ?

En résumé, les professions d’un juriste d’entreprise et d’un avocat présentent des différences notables tant dans leur champ d’action que dans leurs obligations déontologiques.

Un juriste d’entreprise se focalise principalement sur le conseil et la rédaction d’actes juridiques au sein de l’entreprise qui l’emploie. Il n’a pas la capacité de représenter son client devant un tribunal. Par ailleurs, il est à noter que sa sphère d’intervention est essentiellement interne à l’entreprise, axée sur la gestion des risques juridiques et le conseil en droit des affaires, sans la possibilité de plaider en justice.

Un avocat, en revanche, dispose d’une portée d’action plus étendue. Non seulement il conseille et rédige des actes juridiques, mais il est également habilité à représenter et défendre ses clients devant les tribunaux et autres instances judiciaires. Cette capacité de plaidoirie est un aspect fondamental de sa profession, lui permettant d’intervenir dans une variété de situations juridiques, allant du conseil à la défense en justice.

Pour aller plus loin sur ce sujet, vous pouvez en complément regarder cette vidéo réalisée par Clervie Rose (une ancienne avocate d’affaires).